Vanessa Perez

Vanessa Perez

vanessa-perez

J'ai étudié la gestion d'entreprise à l'Université de Caracas, puis j'ai travaillé pour une multinationale de cosmétique (L'Oreal). C'était bien plus qu'un emploi pour moi, je m'y investissais corps et âme. Mais je n'avais pas de temps pour moi, je travaillais 10 à 12 heures par jour. En 2001, j'ai déménagé en Espagne avec l'objectif de me spécialiser en marketing, mais je savais que je voulais démarrer ma propre affaire. J'ai ouvert une franchise, mais ce projet n'a pas fonctionné, donc j'ai retrouvé un emploi traditionnel. Après la naissance de mon premier enfant, j'ai pris conscience que je ne voulais plus être tributaire des décisions des autres; je voulais profiter de la vie avec ma famille sans avoir de limite à mes revenus. J'ai toujours un dossier appelé "projets" sur mon ordinateur, qui contient différents plans d'action pour démarrer ma propre entreprise, mais ils n'étaient pas réalisables avec un compte en banque presque vide.

 

Pendant plusieurs mois, j'ai pensé à démarrer mon affaire, j'ai suivi des cours en réfléchissant à ce que je pourrais faire. Je ne suis pas le genre de personne qui attend qu'il se passe quelque chose. J'aime vivre ma vie à 100%. Une amie qui m'a un jour parlé de Nu Skin, mais j'avais déjà travaillé dans les cosmétiques pendant 7 ans et je voulais vraiment changer de secteur.

 

3 mois plus tard, j'ai à nouveau entendu parler de l'opportunité Nu Skin. C'était une amie que je n'avais plus vue depuis des mois, et cela m'a interpelée. Je lui ai demandé quel produit elle mettait sur son visage, elle avait très bonne mine ! Elle m'a parlé d'un appareil, et je n'ai pas hésité à m'en acheter un avec ma carte de crédit. Quand le colis est arrivé, je ne savais pas quoi en faire, alors j'ai repris contact avec elle, et c'est à ce moment-là que j'ai rencontré Cecilia Molina et Paz San Román.

 

Si vous demandiez à mes amis de me décrire, ils diraient probablement que je suis une rêveuse. Ma vie aujourd'hui est mon rêve d'il y a 7 ans devenu réalité : je décide quand et comment je fais les choses. Je rêvais de voyager. Maintenant je voyage tous les mois, pour le plaisir ou pour les affaires. J'adore prendre l'avion. Ah, et un conseil : Demandez toujours le siège du milieu, vous aurez deux nouveaux clients potentiels à rencontrer ! Je rêvais d'avoir le temps de voir mes enfants grandir et profiter de la compagnie de mes parents. J'ai récemment publié ceci : "Samedi, j'ai pris le temps de réfléchir et de remercier la vie pour tout ce que j'ai accompli. Je me souviens qu'il y a quelques années, je rêvais de changer de vie. Si je devais choisir, je voudrais mener cette vie pour toujours."

 

Avant, je jouais au rugby. J'ai toujours adoré les sports d'équipe, une de mes principales motivations est d'aider chaque joueur à utiliser son talent, car nous avons tous un don. En Espagne, nous nous sommes développés grâce au travail d'équipe. J'adore voir que les leaders espagnols vivent la vie dont ils rêvaient. Chaque jour est un nouveau défi. Chaque client potentiel a une histoire, et grâce à Nu Skin j'ai rencontré beaucoup de monde ces dernières années. Une bonne partie de ces personnes sont maintenant de vrais amis. Pour tout vous dire, c'est comme s'il y avait un gène commun chez tous ceux qui décident de faire de cette activité un mode de vie. Je me demande même si le Dr Chang ne le savait pas depuis le départ.

 

Mon souvenir le plus marquant date d'environ 6 mois après le démarrage de mon activité. Je ne savais pas encore ce que je faisais, mais j'ai été à la convention dans l'Utah avec Cecilia Molina Borja. À l'époque, j'imaginais Nu Skin comme un danois et un suédois qui nous présentaient des produits. Mais j'étais en larmes quand j'ai découvert les 16.000 distributeurs sur place, et que j'ai entendu leurs success stories. J'ai entendu des remerciements pour ce que nous faisons au Malawi et d'autres pays où nous contribuons au changement. Et je ne l'oublierai jamais... au grand jamais.

 

Le chiffre clé pour moi est 3.000. Ceux qui ne comprennent pas cela ne sont pas impliqués à 100% dans l'activité. Je divise mon travail en périodes de 6 mois, et les Success Trips sont toujours une priorité, même si le succès ne dépend pas toujours de notre travail acharné. J'ai un tableau sur lequel j'écris l'évolution des différentes lignes de mon organisation, et je compare les volumes avec le même mois de l'année précédente, ce qui me permet de voir mon évolution. Le but est de découvrir comment je peux réussir encore plus.

 

Cela me permet de rester concentrée. Si je n'atteins pas mes objectifs pour un mois donné, je dois travailler davantage le mois suivant pour compenser. J'ai des cartes des rêves partout dans ma maison, des tableaux reprenant mes objectifs, des listes sur lesquelles j'ajoute et je supprime des noms. Cela me permet de rester concentrée sur mon objectif de croissance.

 

J'ai été formée par les meilleurs. Je vais dormir tous les soirs en sachant que j'ai vendu un produit supplémentaire. Cela peut être un lip gloss un jour et un TR90 le lendemain. Il est essentiel de maintenir une liste de clients actifs pour garder sa motivation. Je parle aux gens partout, dans la rue, au supermarché... Pourquoi ne pas leur conseiller des produits haut de gamme et une opportunité d'affaires unique ?

 

Quand j'ai commencé, mon unique souhait était d'augmenter un peu mes revenus en recommandant des produits. Je suis facilement devenue Chef de groupe, puis j'ai perdu mon statut et je me suis qualifiée à nouveau. C'est alors que j'ai rencontré une personne intéressée par l'activité, à 386 km de Madrid. Quelques mois plus tard, j'ai rencontré une autre personne intéressée à 627 km, puis encore une à 595 km. Cela me semblait assez compliqué, étant donné que je vivais à Madrid. Un autre problème était le manque d'information. L'Espagne commençait à peine à démarrer et nous n'avions pas beaucoup de soutien. Mais j'ai eu de la chance, car tous les pionniers étaient à Madrid et nous nous rencontrions de temps à autre pour construire quelque chose de spécial avec ce que nous considérions comme une opportunité exceptionnelle. À l'époque, je n'étais pas sûre d'y arriver. Je ne suis pas née en Espagne, je n'y ai pas étudié, et je n'ai pas élargi mon réseau grâce à ma franchise. Je travaillais dans une toute petite entreprise, et à domicile, donc je n'avais pas de collègues. Mais (il y a toujours un "mais") mon visage, puis mon corps se sont transformés grâce au TR90, ce qui m'a permis de retrouver ma confiance en moi. J'ai commencé à créer ma propre histoire grâce à mes expériences. Je suis impliquée dans ce projet au quotidien. Je ne dis pas qu'il faut aborder tout le monde dans la rue, mais il est essentiel de construire un réseau, de constamment rechercher des entrepreneurs, des clients satisfaits, et je peux vous assurer que vous rigolerez de ces défis à l'avenir, quand vous vous souviendrez des difficultés du début et de tous les bons moments ensuite...

 

Le moteur de cette activité est l'émotion. Quand vous vous sentez bien, essayez d'en tirer le maximum. Quand vous avez une baisse de moral, contactez les autres membres de votre équipe. Rechargez vos batteries. Faites comme ceux qui réussissent. Aimez-vous. Faites une heure de sport, méditez, faites du yoga, peu importe... mais prenez du temps pour vous, montrez votre valeur, et votre équipe suivra. Menez par l'exemple. Lisez tout ce que l'entreprise vous envoie et ne vous attendez pas à être formé sur tout. Formez-vous. Il y a tant d'informations disponibles qu'il est souvent plus facile de demander, mais vous verrez les choses différemment quand vous comprendrez que VOUS êtes votre activité et que VOUS êtes responsable de votre propre réussite.

 

Quand j'ai accouché de mon deuxième enfant, j'ai dû me reposer pendant presque sept mois. J'étais trop faible pour me déplacer. C'est grâce à mon amie Cecilia Molina que je ne me suis pas sentie négligée. J'ai envisagé d'abandonner plusieurs fois, mais j'ai commencé à me sentir mieux juste avant la naissance de mon enfant, et j'ai été voir une collègue potentielle à environ 500 km de chez moi. Sa qualification a commencé quand j'étais à la maison avec mon bébé, et je l'ai soutenue par téléphone alors qu'elle atteignait le statut de Chef de groupe. C'est à ce moment-là que j'ai pris conscience du mode de fonctionnement de cette activité, et du fait que la technologie pouvait me faciliter la vie. J'ai alors continué les réunions et les formations, et mon activité à a repris sa croissance.

Je vais à toutes les réunions de l'entreprise. Nous organisons des réunions d'équipe, en personne ou par Skype, ainsi que des webinaires. Je garde mes pages de formation Facebook actives, ce qui me permet de rester connectée et de transmettre des informations à mon équipe.

 

Cette opportunité a changé l'apparence de ma peau et de mon corps, et elle a aussi transformé mon coeur. Les autres le voient, l'apprécient et souhaitent la même chose. Je n'aime pas faire de comparaisons. Tout le monde est unique. Mais j'essaie d'établir des connexions pour découvrir le potentiel de chacun et leur apprendre à l'utiliser pour s'adresser aux autres. Je ne suis pas frustrée si une autre personne est meilleure que moi. Au contraire, j'essaie d'en apprendre quelque chose.

Il n'y a aucune autre marque que Nu Skin chez moi ou dans ma trousse de maquillage. C'est le meilleur moyen de mener par l'exemple. Si votre entreprise n'atteint pas les objectifs que vous vous êtes fixés, demandez-vous si vous êtes vraiment fan à 100%.

Rejoindre Nu Skin BECOME A DISTRIBUTOR