Veronika et Imre Csente

Veronika et Imre Csente

csente-family

Nous nous sommes rencontrés en 2009, pendant une consultation Nu Skin. À l’époque, je travaillais déjà au développement de mon affaire depuis deux ans, et Imre, qui venait de passer Émeraude, avait rejoint l’équipe quelques mois auparavant. Nous sommes devenus partenaires, au bureau et à la maison, et nous avons commencé à partager nos rêves.

 

Mais reprenons au début…

 

Je ne voulais pas créer de réseau, plutôt développer une activité fructueuse basée sur ce modèle. Au fond, j’ai toujours su que je ne pourrais être libre que dans une structure de ce type. Nous sommes trois enfants et ma mère nous a élevés seule. Malgré son poste à responsabilité à l’université, elle a participé aux tout premiers événements de marketing de réseau en Hongrie. Elle nous y a souvent emmenés. J’ai applaudi la réussite de différents professionnels et entendu parler de nombreux succès. Même si ces événements étaient organisés par des sociétés qui ne me correspondaient pas, ils m’ont permis de découvrir le style de vie que l’on peut s’offrir à force de travail.

 

Plus tard, confrontée au rejet de mes candidatures pour manque d’expérience professionnelle malgré plusieurs diplômes universitaires, j’ai créé différentes sociétés avec ma famille. Nous avions des idées incroyables mais pas assez de capital pour les faire prospérer. Nous étions complètement désespérés et prêts à nous expatrier pour trouver de l’emploi quand nous avons rencontré Kenton Worthington. Étrangement, il n’essayait pas de nous « vendre » la société ; il voulait simplement nous connaître. Il ne nous a fallu qu'une seconde pour nous décider, et quelques mois pour faire fructifier notre activité. Âgés d’une vingtaine d’années, nous étions financièrement indépendants et libres de faire ce qui nous plaisait.

 

J’ai ensuite rencontré Imre, qui avait abandonné une brillante carrière hôtelière de plus de dix ans pour embrasser la vision de Nu Skin. Il s’était lancé sans expérience, pour générer quelques revenus supplémentaires, avant de se rendre compte rapidement qu’il valait la peine de consacrer du temps et de l’énergie à ce projet.

 

Lors de notre première rencontre, nous avons planifié l’obtention de son titre Diamant. Ensuite, nous avons élaboré notre progression commune.

 

Après le premier anniversaire de notre fils, Nimó (qui a maintenant deux ans et demi), nous avons commencé à nous fixer de nouveaux objectifs et à essayer de travailler à domicile grâce aux réseaux sociaux. Les changements qui se sont produits dans le monde et les nouvelles technologies nous permettent d’exercer notre activité autrement. Grâce à ces nouvelles possibilités, nous avons vu évoluer nos résultats…

 

Pourtant, le passage d’un modèle traditionnel à une structure digitale semblait à la fois trop beau et irréaliste, en particulier parce que nous étions tous les deux novices en la matière.

 

Mais nous nous sommes fixé un objectif et nous avons consacré énormément de temps à apprendre cette nouvelle manière de développer notre affaire puis à l’enseigner à notre équipe. Subitement, nous avons rencontré de nombreuses mamans à la recherche d’une nouvelle source de revenus qui leur permettrait de passer du temps avec leurs enfants. Notre équipe est devenue une véritable communauté de soutien et d’entraide. Nous sommes très fiers de chacun de ses membres !

 

La plus grande leçon que nous avons tirée de ces dix-huit mois est probablement qu’il faut se lancer !

Nous avons hésité pendant des jours avant de publier notre premier post. Était-il satisfaisant ?

Allions-nous nous ridiculiser ? Les résultats allaient-ils être au rendez-vous ?

 

Et puis, un matin, je me suis réveillée en me disant que si je ne le publiais pas, je ne pourrais jamais répondre à ces questions. Je me suis lancée, et tout s’est passé pour le mieux.

 

Divider