Hanno Korf & Adele Deacon

Hanno Korf & Adele Deacon

hanno_adele

Hanno Korf :

Avant Nu Skin, j'avais une carrière dans le monde de l'entreprise. J'ai occupé un poste très élevé dans l'une des quatre grandes sociétés ("Big 4") d'audit dans le monde. J'avais le titre, l'image, les belles voitures et les costumes chers et ma famille et mes amis étaient très fiers de mes réalisations. Mais j'étais très loin de réaliser les grands rêves que j'avais. Je ne pouvais pas donner à ma famille une fraction de ce dont j'avais rêvé pour elle. Ce n'était pas la vie que j'avais imaginée quand j'ai commencé.

J'ai donc commencé à lire des livres au sujet de la liberté financière. Mais je ne prenais en considération que la partie "financière" du terme, la "liberté" étant pour moi un mot supplémentaire qui ne faisait que renforcer le côté "financier". Au lieu d'agir comme il le fallait, je n'arrêtais pas de changer de poste, espérant que les augmentations de salaire m'aideraient à créer un revenu passif. Au lieu, j'étais comme dans un rêve où je courais pour fuir, mais je restais coincé sur place.

Une amie m'a présenté Nu Skin. C'était en fait mon ex-femme et la mère de mes deux superbes filles. Dans son esprit, elle "savait" que je ne serais pas intéressé.

Je ne cherchais pas à rejoindre une "sorte de société pyramidale". Franchement, ce n'était pas pour moi, et les revenus moyens publiés étaient ridiculement élevés. Il était pour moi inconcevable que ces "petites gens" puissent gagner autant d'argent. Mais c'était une société cotée à la Bourse de New York. J'ai mis à profit mon expérience dans la société d'audit et j'ai fait le calcul. Les faits et les preuves étaient là, mais je n'y croyais toujours pas. Je me suis alors dit que si je continuais, je finirais par trouver "l'astuce".

Nous n'avons pas connu de démarrage en trombe, nous n'avons pas battu de record, nous n'avons pas connu la réussite immédiate. Avec le recul, j'étais un Monsieur-je-sais-tout et je n'étais absolument pas "coachable".  Je voulais faire les choses à ma manière et ne pas suivre ce système idiot...  Cela m'a fait perdre deux ans à essayer de réinventer la roue et m'a donné énormément de frustration !

Trois mois après avoir commencé l'activité, j'ai rencontré Adele. Adele a été rapidement impressionnée par mon ambition et ma rage de réussir, et elle pouvait voir que c'était l'opportunité d'une vie.

 

Adele Deacon :

Lorsque j'ai rencontré Hanno, je n'arrivais pas à croire qu'il pouvait perdre son temps à faire du marketing de réseau. J'étais une mère célibataire qui venait de quitter son village et de débarquer en ville. Bien que j'avais désespérément besoin d'améliorer ma situation financière, je pensais que Nu Skin n'était pas faite pour moi. Je pensais par erreur que je devais être une commerciale pour faire cette activité, ce que je n'étais pas, et j'avais des avis très négatifs sur le marketing multiniveaux à cause d'expériences passées.

 

C'est seulement lorsque je me suis retrouvée retranchée dans mon poste de comptable une année plus tard que j'ai repensé à l'opportunité d'affaires de Nu Skin.  Au début, je n'imaginais pas le potentiel de revenu passif illimité offert par Nu Skin. J'ai donc pris mon courage à deux mains, et j'ai commencé à parler des produits et de l'opportunité d'affaires aux gens. Très vite, je me suis rendu compte que ce n'était pas difficile du tout. J'avais juste besoin de croire, comme tout le monde, que j'étais capable de construire une activité solide.

 

Après deux années pénibles passées à réinventer la roue, nous avions atteint le titre de Rubis et étions redescendus à Or, nous avions assez d'expérience pour savoir que Nu Skin était la réponse à tout ce que nous voulions. Mais nous devions nous engager, nous devions apprendre auprès de personnes talentueuses et les copier, nous devions apprendre et suivre le système. C'est à partir de là que tout est devenu un peu plus facile chaque mois. C'est là que nous nous sommes rendu compte que tout le monde pouvait faire ça.

 

Trois années plus tard, nous voilà. Le titre de Diamant bleu n'est pas tombé du ciel; il nous a fallu des efforts et une concentration considérables. Au début, nous travaillions sur notre réussite, mais lorsque nous avons commencé à travailler pour la réussite des autres, la donne a changé. Nous ne sommes pas arrivés où nous en sommes car nous sommes excellents, mais plutôt parce que nous nous sommes focalisés à faire des membres fabuleux de notre équipe des personnes excellentes.

 

La question n'est pas de savoir à quel point nous avons travaillé ou la quantité d'efforts que nous avons dû fournir. La vraie question est :  "Est-ce que ça en valait la peine ?" Il n'y a pas de mots pour ça. Nos vies ont changé pour le mieux d'une manière impossible à décrire. En plus d'avoir un revenu plus élevé que tout ce que nous pouvions imaginer, nous avons plus de temps. Plus de temps pour faire des choses que nous avons toujours voulu faire, plus de temps pour nos enfants, plus de temps pour nous-mêmes, plus de patron, plus d'employés, plus d'embouteillages, plus de stress le matin. La vie, tout simplement, et c'est merveilleux !

 

Ce n'est que maintenant que nous voyons ce qu'est la liberté financière. Maintenant, nous ne voyons que la partie "liberté", "financière" n'est qu'un mot en plus qui signifie beaucoup plus de liberté.

 

Nous mettons les autres au défi chaque jour :

 

"Pourquoi travaillez-vous si dur ? Pourquoi allez-vous au travail chaque jour ?

Êtes-vous un esclave tous les jours parce que vous travaillez à votre avenir, à vos rêves ?

Ou êtes-vous un esclave chaque jour juste pour payer les factures ?

Comprenez la différence et sachez que vous pouvez faire un choix."

 

Un merci tout spécial à nos mentors : George et Elaine Calligeros. Merci pour tout ce que vous avez fait pour nous aider et nous inspirer sur notre route vers la réussite.

 

Et un merci encore plus particulier à toutes les personnes merveilleuses de notre équipe. Ceci n’est que le début pour nous. Nous n'arrêterons pas tant que vous ne partagerez pas tous ce fabuleux style de vie avec nous.

Divider